anti-


anti-

1. ant(i)- Élément, du gr. anti « en face de, contre », signifiant en composition :
1Qui est situé en face de, à l'opposé de : antarctique, anticathode; et aussi Anti-Atlas, Anti-Liban, n. pr.
2Qui s'oppose à, qui lutte contre les effets de : antibiotique, antiétatiste, antidrogue, antipathie.
3Qui est l'opposé, le contraire de : anticorps, antihéros, antinomie.
4Phys. Anti-, associé au nom de chaque particule fondamentale chargée, désigne l'antiparticule correspondante : antilepton, antiquark, antiproton.
2. anti- Élément, du lat anti-, var. en composition de ante- pour ante « avant » ( anté- ) : antidate, antichambre.

anti- Préfixe, du grec anti, en face de, contre, entrant dans la composition de nombreux mots pour exprimer l'idée d'opposition, d'hostilité, de défense contre.

anti-
élément, du gr., "contre", indiquant une idée d'hostilité (ex. anticommuniste, antisocial), de protection (ex. antiallergique, antimicrobien) ou d'opposition (ex. antimatière, antipsychiatrie).

⇒ANTI-, préf.
I.— Le composé signifie « qui est contre la notion désignée par la base »; c'est un adj. (substantivable) formé à partir d'un adj. ou d'une loc. adjectivable formée à partir d'un substantif.
A.— Le composé est un adj. formé à partir d'un adjectif.
1. Il signifie « qui est hostile au système d'idées ou d'opinions caractérisé par l'adj. de base », ou, quand il est substantivé, « la personne hostile à... ». Outre les mots figurant à la nomenclature, cf. les composés de fréquence 2 relevés dans le corpus littér. du TLF :
anti(-)autrichien, (anti autrichien, anti-autrichien) anti(-)bolchévique, (anti bolchévique, anti-bolchévique) antibonapartiste, anti-bourbonien, antiboulangiste, anti(-)bourgeois, (anti bourgeois, anti-bourgeois) anti(-)capitaliste, (anti capitaliste, anti-capitaliste) anti(-)catholique, (anti catholique, anti-catholique) anti-classique, anti(-)communiste, (anti communiste, anti-communiste) anti(-)dreyfusard, (anti dreyfusard, anti-dreyfusard) antidreyfusiste, antimarxiste, anti(-)mystique, (anti mystique, anti-mystique) antinapoléonien, anti-nazi, anti(-)romantique, (anti romantique, anti-romantique) anti-russe, anti(-)soviétique(anti soviétique, anti-soviétique)
anti- + dér. en -isme :
anti(-)capitalisme, (anti capitalisme, anti-capitalisme) anti(-)catholicisme, (anti catholicisme, anti-catholicisme) anti-communisme, antidreyfusisme, anti(-)germanisme, (anti germanisme, anti-germanisme) anti(-)jésuitisme,(anti jésuitisme, anti-jésuitisme)
Rem. Noter anti- empl. seul, substantivement : ,,— D'Estrème est avant tout un anti, nous explique-t-il. Antianglais, antiallemand, antirusse, etc...`` (ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 360).
2. Il signifie « qui combat la maladie, le phénomène pathologique caractérisé par l'adj. de base »; substantivé au masc., il signifie « le remède, la substance qui combat la maladie, le phénomène pathologique ... » En plus des composés figurant à la nomenclature, cf. les composés de fréq. 2 tirés des corpus littér. et techn. du TLF :
anti(-)aphteux, (anti aphteux, anti-aphteux) anti(-)bactérien, (anti bactérien, anti-bactérien) anti(-)cancéreux, (anti cancéreux, anti-cancéreux) anticholérique, anti(-)infectieux, (anti infectieux, anti-infectieux) antimicrobien
Rem. 1. Noter les dér. en -ine, suff. sc. : antigrippine, anti(-) phlogistine, antipyrine. 2. Noter que dans antalgique, le 2e terme du composé n'est pas un mot autonome.
3. TECHNOL. Le composé signifie « qui annihile les effets de, protège contre, etc. »; substantivé, il signifie « dispositif, arme qui annihile les effets de, protège contre, etc. » : anti(-)aérien, (anti aérien, anti-aérien) anti(-)atomique, (anti atomique, anti-atomique) antidérapant
antiasphyxiant, adj.; tampon antiasphyxiant (BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 30)
anti-corrosif, adj.; garnissage anti-corrosif (L'Industr. fr. du caoutchouc, 1965, p. 41)
antidiffusant, adj.; grilles antidiffusantes (M. BARIÉTY, Ch. COURY, Hist. de la méd., 1963, p. 649)
antidétonant, adj.; propriétés antidétonantes (J.-J. CHARTROU, Pétroles naturel et artificiels, 1931, p. 199); subst. (L'Industr. fr. des engrais chim., 2. Engrais potassiques et engrais composés, 1956, p. 11)
anti-éblouissant, adj.; instruments de bord anti-éblouissants (GILB. 1971)
antigiratoire, adj.; câbles à torons méplats (qui) ont l'avantage d'être antigiratoires (R. CHAMPLY, Nouvelle encyclop. pratique, t. 2, 1927, p. 25)
anti-gluant, adj.; composition dite anti-gluante, propre à graisser les roues des métiers, des machines, etc. (1832, Descript. des brev., XXXIII, cité ds DARM. 1877, p. 245)
antinucléaire, adj.; dispositions de sécurité antinucléaires (A. BEAUFRE, Dissuasion et stratégie, 1964, p. 130)
anti-oxydant, adj.; substances anti-oxydantes (J.-J. CHARTROU, Pétroles naturel et artificiels, 1931, p. 13)
antiréfléchissant, adj.; traitements antiréfléchissants (Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 211)
antisolaire, adj.; baies antisolaires panoramiques (La vie du Rail, 3 juill. 1966 ds GILB. 1971)
anti-sous-marin, adj.; grenades anti-sous-marines (H. LE MASSON, La Marine, 1951, p. 36)
antithermique, adj.; propriétés antithermiques (P. ROUSSEAU, Hist. des techn. et des inventions, 1967, p. 324)
anti-vieillissant, adj.; produits « anti-vieillissants » (J.-A. LESOURD, C. GÉRARD, Hist. écon., t. 2, 1966, p. 357)
Rem. 1. Noter ds GALL. 1955, p. 283, les subst. anti-congélant pour anti-gel, anti-aveuglant (mica contre l'éblouissement des phares). 2. Noter aussi, avec le 2e élément non autonome : antiphage : sérum antiphage (P. MORAND, Aux confins de la vie, 1955, p. 119).
B.— Le composé est une loc. adjectivale formée à partir d'un subst. (anti(-)char, antigang, antigrève(s), antirides) signifiant « qui permet de lutter contre, qui protège contre ... »; substantivée, elle désigne « le produit, le dispositif, l'arme qui permet de lutter contre, qui protège contre ... » Le composé est invar. en genre.
1. La base est un subst. de l'inanimé.
a) Le composé est invar. en nombre, en raison de la nature de la base.
La base est un subst. sing. :
anti-bélier, adj.; appareils anti-bélier (R. CHAMPLY, Nouvelle encyclop. pratique, 1927); subst. « dispositif destiné, dans une canalisation d'eau, à atténuer les chocs dus aux variations de pression » (BARB.-CAD. 1963)
antichaleur, adj.; bouclier antichaleur (Paris-Match, 1962 ds GUILB. Astronaut. 1967, p. 127)
antidoping, adj.; loi antidoping (Libération, 1964 cité par A. REY ds Cah. Lexicol., vol. 12, 1968, p. 41)
antidumping, adj.; institution d'une taxe douanière antidumping (J. Lourd ds ROB. Suppl. 1970)
antifading, adj.; poste antifading (Catal. de jouets [Magasins du Bon Marché], 1936) « qui empêche le fading »; subst. « circuit électronique qui ... » (ROB. Suppl. 1970)
anti-fatigue, adj.; vitamine anti-fatigue (GILB. 1971)
antigrippe, adj.; cachets antigrippe (ROB. Suppl. 1970)
anti-guérilla, adj.; la décevante action anti-guérilla (Libération, 1964 cité par A. REY ds Cah. Lexicol., vol. 12, 1968, p. 41)
antigrisou, subst. « explosif qui peut être utilisé malgré le grisou » (J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 304)
anti(-)halo(anti halo, anti-halo), adj. et subst.; le seul reproche qu'on pouvait adresser aux fabricants de films était l'absence d'un anti-halo efficace (Arts et litt. dans la société contemp., 1935, p. 3012; attesté dep. Nouv. Lar. ill.)
antirouille, adj.; peinture antirouille (attesté dep. 1906 ds La Nature n° 1715, cit. par ROB. Suppl. 1970)
anti-surcharge, adj.; dispositif anti-surcharge (Revue du son, n° 160, p. 358 cité par A. REY ds Cah. Lexicol., vol. 12, 1968, p. 41)
Rem. ROB. Suppl. 1970 fait accorder en nombre le composé antibrouillard : des phares antibrouillards, des antibrouillards.
La base est un subst. plur. :
anti-avions, adj.; un système d'interception anti-avions et anti-engins très efficace (A. BEAUFRE, Dissuasion et stratégie, 1964, p. 41)
anti-engins, adj.; arme anti-engins (A. BEAUFRE, Dissuasion et stratégie, 1964 p. 50)
anti(-)forces(anti forces, anti-forces), adj.; stratégie antiforces (Général GALLOIS ds R. de défense nat., oct. 1962, p. 1461) p. oppos. à stratégie antivilles; politique anti-forces (A. BEAUFRE, Dissuasion et stratégie, 1964, p. 46)
anti-radiations, adj.; survêtement anti-radiations (France-Europe, n° 16, p. 17, cité par A. REY ds Cah. Lexicol., vol. 12, 1968, p. 41); blindage de protection antiradiations (L. BARNIER, 1963 ds GUILB. Astronaut. 1967, p. 141)
anti-ressources, adj.; la deuxième frappe [atomique] doit donc être en priorité anti-ressources (A. BEAUFRE, Dissuasion et stratégie, 1964, p. 37)
antirides, adj.; « qui combat les rides »; il y a dans Manhattan, plus de deux mille instituts de dermatologie, de salons antirides, de praticiens du cuir chevelu... (MORAND, New-York, 1930, p. 215); cf. aussi ds GALL. 1955 : crème biogénétique, anti-rides (1946).
b) L'accord en nombre est possible :
anti-acide, adj.; ciments anti-acides (J. CLERET DE LANGAVANT, Ciments et bétons, 1953, p. 142; GALL. 1955 p. 283 signale le nom de marque de vêtements de travail Antiacid [sic] en 1934)
antibalance, adj.; systèmes antibalances (pour obtenir) une plus grande stabilité de la charrue (G. PASSELÈGUE, Les Machines agricoles, 1930, p. 78)
anti-bombe, subst.; les techniciens étaient en train de fabriquer des bombes, des anti-bombes, des super-bombes (S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 229)
anti-fusée, adj.; fusées anti-fusées (A. DUCROQ, L'Express, 1962 ds GUILB. Astronaut. 1967, p. 127)
anti(-)grève(anti grève, anti-grève), adj.; projet de loi anti-grèves du gouvernement italien (Le Figaro, 1948 ds GALL. 1955, p. 283)
anti(-)hausse(anti hausse, anti-hausse), adj.; politique anti-hausse concrétisée par le coup de frein donné aux exportations (L'Industr. fr. du bois, 1955, p. 38)
antisatellite, adj.; l'arme antisatellite (Le Figaro, 1962 ds GUILB. Astronaut. 1967, p. 141)
Rem. 1. Cf. aussi à la nomenclature : anti(-)char, antichoc, antifriction, antigel, antimissile, antimite(s), anti(-)parasite, antitank, antitrust(s), antivol. 2. La loc. adj. est gén. substantivée lorsqu'elle caractérise un subst. désignant une chose concr. (dispositif, arme, produit). Le genre est déterminé par le genre du subst. du syntagme nom. initial : un mélange antifriction→ un antifriction; un missile antimissileun antimissile.
2. La base est un subst. de l'animé hum. ou un nom de pers.
a) La base est un subst. plur. :
anticasseurs, adj.; loi anticasseurs (GILB. 1971)
anti-jeunes, adj.; racisme anti-jeunes et anti-étudiants (GILB. 1971)
anti-intellectuels, subst.; au parti des « anti-intellectuels » appartenaient des artistes que je vénérais (tels Degas, Renoir, Rodin, Debussy) (J.-É. BLANCHE, Mes modèles, 1928, p. 45)
b) La base est un coll. :
antigang, adj.; brigade antigang (GILB. 1971, attest. de 1966)
antipersonnel, adj.; des armes antipersonnel (Sc. et Vie, n° 590, p. 117 cité par A. REY ds Cah. Lexicol., vol. 12, 1968, p. 40)
anti(-)parti(anti parti, anti-parti), adj.; doctrine anti-parti (GILB. 1971)
c) La base est un subst. sing. :
anti-prêtre, adj.; anti-prêtre comme noble, chrétien comme sophiste et comme amateur des vieux siècles, il [Montlosier] eût été, sous le paganisme, ... (CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 475)
La base est un nom de pers. (représentative d'un mouvement pol., philos., etc.) :
anti-Combes, adj.; est-il donc obligatoire de couler ses idées dans le moule Combes ou dans le moule anti-Combes? (BARRÈS, Mes cahiers, t. 3, 1904, p. 217)
anti-Rezeau, adj.; ce journal est socialiste, donc anti-Rezeau (H. BAZIN, Vipère au poing, 1948, p. 201)
Rem. Jusqu'au XVIIIe s., les composés en anti- + nom de pers. ont désigné « l'œuvre qui combat l'écrivain désigné par la base »; cf. sous l'art. anti- de Trév. 1732 : « les anti parmi les gens de lettres sont les écrits faits pour répondre à quelqu'un, et qui portent souvent le nom d'anti, avec le nom de ceux auxquels ils répondent. Voyez les Anti de Mr Baillet, et l'Anti-Baillet de Mr Ménage. On a fait aussi Anti-Menagiana. »
II.— Le composé signifie « (notion) qui est le contraire, de la notion exprimée par le subst. (ou plus rarement l'adj.) de base ».
A.— Le composé est un subst. formé à partir d'un substantif.
1. BIOL., MÉD. Les composés désignent une substance symétrique de la substance désignée par la base et annihilant ses effets :
antiferment, subst. « anticorps susceptible de neutraliser spécifiquement l'activité diastasique d'un ferment » (DUVAL 1959); rupture d'équilibre entre l'antiferment et le ferment du sérum en faveur de ce dernier (P. MÉNÉTRIER, M. STEVENIN ds [F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., 1926, p. 258])
anti-hormone, subst. « substance formée dans l'organisme à la suite de l'administration répétée d'hormones » (Méd. Biol. t. 1 1970); (cf. J. VERNE, La Vie cellulaire hors de l'organisme, 1937, p. 163)
antikinase, subst. « enzyme ayant le pouvoir d'entraver l'action des kinases » (Méd. Biol. t. 1 1970); ces animaux résistent à l'action de l'entérokinase (...) par la sécrétion d'antikinases qui neutralisent les effets du premier ferment (E. BRUMPT, Précis de parasitologie, 1910, p. 164)
antituberculine, subst. « substance qui s'oppose à l'action de la tuberculine »; la présence d'une antituberculine dans le sang des animaux traités par la tuberculine (G.-H. ROGER ds [F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc. 4, 1920-24, p. 262])
antisérum, subst. « sérum d'un animal préparé par des injections d'un sérum étranger, jouant le rôle d'antigène. Il est ainsi appelé parce qu'il renferme un anticorps » (GARNIER-DEL. 1958)
antivitamine, subst. « substance qui a une action contraire à celle d'une vitamine »; on suppose que coexistent avec les vitamines proprement dites des substances chimiques à l'action contraire et dénommées pour cette raison « Antivitamines » (S. GALLOT, Les Vitamines, p. 88 ds ROB. Suppl. 1970)
antivirus, subst. « substance qui s'oppose au développement des virus »
Rem. Cf. aussi à la nomenclature : anticorps, antienzyme, antitoxine et le terme d'anat. antitragus.
2. CRIT. Le composé désigne une œuvre littér. qui nie les règles du genre désigné par le subst. de base :
anti-drame, subst.; que ce mot Anti-Drame n'étonne aucun Lecteur. Cette Pièce n'étant pas une Comédie, encore moins un Drame, je devais tout crûment l'intituler Parade (BEAUNOIR, La Philos., Avertissement, 1775, p. 5 ds PROSCHWITZ Beaumarchais 1956, p. 6)
antimémoires ; j'appelle ce livre Antimémoires, parce qu'il répond à une question que les Mémoires ne posent pas, et ne répond pas à celles qu'ils posent (MALRAUX, Antimémoires, Paris, Gallimard, 1967, p. 20)
anti-pièce, subst.; cela était devenu une sorte de pièce ou une anti-pièce, c'est-à-dire une vraie parodie de pièce, une comédie de la comédied (IONESCO, 1968 ds GILB. 1971)
anti-portrait, subst.; G. Breton, écrivain malicieux, définit ainsi l'anti-portrait : petit portrait non-conformiste contraire au portrait que l'on fait des grands hommes (O.R.T.F., 1968 ds GILB. 1971)
antiroman, subst. masc.; les antiromans conservent l'apparence et les contours du roman; ce sont des ouvrages d'imagination qui nous présentent des personnages fictifs et nous racontent leur histoire. Mais c'est pour mieux décevoir : il s'agit de contester le roman par lui-même, de le détruire sous nos yeux dans le temps qu'on semble l'édifier, d'écrire le roman d'un roman qui ne se fait pas, qui ne peut pas se faire (SARTRE, in N. SARRAUTE, Portrait d'un inconnu, préf., ds ROB. Suppl. 1970)
3. GÉOGRAPHIE :
anticyclone, subst. masc.
antiméridien, subst. masc. « méridien opposé à 180° à un méridien donné »; antiméridien de Greenwich (A.-B. DUVAL, L. HEBRARD, Traité pratique de navigation aérienne, 1928, p. 7)
Rem. Le subst. anticlinal est un empr. à l'anglais.
4. MATHÉMATIQUES :
antidéplacement, subst. masc. « transformation (...) qui est le produit d'une symétrie par rapport à un plan et d'un déplacement arbitraire » (Lar. encyclop.)
antilogarithme, subst. masc. « se dit quelquefois du complément du logarithme d'un sinus, d'une tangente, d'une sécante » (Encyclop. t. 1 1751)
5. PHYS. NUCL. :
antibaryon, subst. masc. « antiparticule du baryon »; dans tous les processus connus, le nombre de baryons (neutrons + protons + hypérons) diminué du nombre d'antibaryons reste constant (Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 391)
anti-fermion, subst. masc.; à tout fermion correspond nécessairement un anti-fermion et un même champ est associé à l'ensemble des deux particules (Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 2, 1964 p. 390)
antimatière, subst. masc. « matière dans laquelle chaque particule serait remplacée par l'antiparticule correspondante » (Nucl. 1964)
antineutrino, subst. masc. « antiparticule du neutrino » (cf. Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 394)
Rem. Cf. aussi à la nomenclature : antineutron, antiparticule, antiproton.
6. LING., RHÉT., VERSIF. :
antibacchée(dep. Trév. 1771), subst. masc. « pied de trois syllabes (deux longues + une brève) par opposition au bacchée (une brève + deux longues) »
anticlimax, subst. masc. « partie d'une phrase dont la gradation est descendante par opposition à la partie ascendante » (attesté dep. Lar. 19e)
antidactyle, subst. masc. « sorte de piés en Poësie, c'est-à-dire, (...) dactyle renversé » (dep. Encyclop. t. 1 1751)
antimétathèse, subst. fém. « figure de Rhétorique qui consiste à répéter les mêmes mots, mais dans un sens opposé, comme dans cette pensée : (...) je ne vis point pour manger, mais je mange pour vivre. On la nomme encore antimétabole et antimétalepse » (dep. Encyclop. t. 1 1751)
antiparastase, subst. fém. « figure de Rhétorique, qui consiste en ce que l'accusé apporte des raisons pour prouver qu'il devroit plutôt être loué que blâmé, s'il étoit vrai qu'il eût fait ce qu'on lui oppose » (dep. Encyclop. t. 1 1751)
Rem. Cf. aussi à la nomenclature : antonyme et les nombreux empr. au grec.
7. TYPOGR., PALÉOGR. :
antilambda, subst. masc. « signe employé dans les anciens manuscrits pour indiquer les citations et ainsi nommé parce qu'il se présente comme un lambda renversé »
antisigma, subst. masc. « signe se présentant comme un sigma renversé »
anti-, subst. masc. « nom du signe ⊥ employé comme symbole d'opérateur ou de loi de composition » (MATH. 1967)
B.— Le composé est un adj. formé à partir d'un adj. (substantivable) ou d'un élément suffixal.
1. MATH., PHYS. :
antihoraire, adj.; sens antihoraire « (sens) contraire à celui des aiguilles d'une montre » (Lar. encyclop.)
antitrigonométrique, adj.; sens antitrigonométrique « (sens) inverse du sens trigonométrique »
Rem. Cf. aussi à la nomenclature : antiparallèle, antisymétrique.
2. BIOL. Anti- + 2e élément non autonome : antibiotique, antigène.
III.— Anti- fonctionne comme un morphème négatif, intensif de a- privatif, de non-; les composés sont des formations occasionnelles.
A.— Anti- + adj. :
anti-artistique, adj.; l'état anti-artistique d'une société (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1889, p. 997)
anti-artiste, adj.; (la) même race quinteuse et anti-artiste (FLAUBERT, Correspondance, 1859, p. 364)
anticritique, adj.; (une) orthodoxie sèche anticritique (RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, 1883, p. 385)
antidialectique, adj.; le vieux matérialisme antidialectique (BRETON, Les Manifestes du Surréalisme, 1930, p. 177)
antigénéreux, adj.; (les) maximes les plus antigénéreuses (STENDHAL, Le Rouge et le Noir, 1830, p. 442)
anti-héroïque, adj.; côté anti-héroïque de la piété d'Énée (GIDE, Journal, 1946, p. 304)
anti-historique, adj.; (des) conjectures anté- ou anti-historiques (COUSIN, Hist. de la philos. du XVIIIe s., 1829, p. 118); ma nature anti-historique (GIDE, Journal, 1934, p. 1218)
anti-hospitalier, adj.; il ne tient pas à m'accueillir, il est anti-hospitalier (DU BOS, Journal, 1922, p. 145)
anti-imaginatif, adj.; (un) regard anti-imaginatif (DU BOS, Journal, 1923, p. 322)
anti-joli, adj.; elle est décidément anti-jolie, surtout à cause de ses rugosités multiples, de l'incorrection de ses traits (AMIEL, Journal intime, 1866, p. 51)
antilégitime, adj.; l'union légitime, qui est l'antilégitime, celle qui est hors nature et contre le cœur (FLAUBERT, Correspondance, 1847, p. 344)
antimarxiste, adj.; (la) transformation antimarxiste que subit le socialisme contemporain (SOREL, Réflexions sur la violence, 1908, p. 111)
antimathématique, adj.; (il) avait l'esprit le plus faux et le plus antimathématique (STENDHAL, Vie de Henry Brulard, t. 2, 1836, p. 262)
anti-musicienne, adj.; (la) pauvre Marie, anti-musicienne au possible, n'a jamais pu (...) solfier correctement (COLETTE, Claudine à l'école, 1900, p. 72)
antiméthodique, adj.; (cette) cervelle originale, extrêmement intelligente, mais antiméthodique (G. LEROUX, Le Mystère de la chambre jaune, 1907, p. 93)
anti(-)naturel(anti naturel, anti-naturel), adj.; ces sortes d'idées qui semblent monstrueuses et antinaturelles (CHAMPFLEURY, Les Bourgeois de Molinchart, 1855, p. 66); (des) passions anti-naturelles (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1880, p. 78); (une) vie antinaturelle (MAUROIS, Ariel ou la Vie de Shelley, 1923, p. 126); relations antinaturelles (MIRBEAU, Le Journal d'une femme de chambre, 1900, p. 118)
antipédagogique, adj.; trouver (quelque chose) antipédagogique (E. TRIOLET, Le Premier accroc coûte deux cents francs, 1945, p. 288)
antipittoresque, adj.; cette petite ville de Mâcon, située dans ce pays antipittoresque (LAMARTINE, Nouvelles Confidences, 1851, p. 75)
antirationnel, adj.; (la) pensée grecque admet une nécessité antirationnelle (GILSON, L'Esprit de la philos. médiév., t. 2, 1932, p. 167)
antiscientifique, adj.; (un) bavardage antiscientifique (FLAUBERT, Correspondance, 1879, p. 235); il serait antiscientifique de croire qu'il existe des lignes droites (RENARD, Journal, 1888, p. 15)
antisolidaire, adj.; mais cette âpreté antisolidaire des paysans n'est que la caricature du véritable individualisme(GIDE, Journal, 1934, p. 1219)
B.— Anti- + subst. Anti- exprime une idée de négation absolue, de refus, de rejet.
1. Anti- + subst. en -(i)té désignant une qualité ou un sentiment :
antiliberté, subst. fém; (la France), pays de l'égalité et de l'antiliberté (FLAUBERT, Correspondance, 1852, p. 414)
anti-sociabilité, subst. fém.; (la) négation du droit, en un mot l'anti-sociabilité (FLAUBERT, Correspondance, 1871, p. 227)
anti-solidarité, subst. fém.; l'instinct violent d'anti-solidarité, le besoin de disparité totale et un farouche appétit d'indépendance ... (AMIEL, Journal intime, 1866, p. 131)
Marquant simplement la négation :
anti-générosité, subst. fém.; l'attitude contemporaine, à base d'anti-générosité (DU BOS, Journal, 1928, p. 85)
anti-historicité, subst. fém.; (cette) anti-historicité de mon esprit (GIDE, Journal, 1940, p. 59)
anti-netteté, subst. fém.; (l')état de langueur s'accompagne toujours en tous domaines de l'anti-netteté (DU BOS, Journal, 1925, p. 386)
Cf. aussi les composés où anti- commute avec un préf. à valeur négative :
anti-espoir, subst. masc.; (la) bonne humaine de l'anti-espoir (CLAUDEL, La Ville, 1re version, 1893, p. 367)
antireligion, subst. fém.; antireligion à outrance (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Vue de la Terre promise, 1934, p. 155)
Rem. 1. Noter anti-sympathie à côté d'antipathie; il s'anima d'un profond sentiment d'anti-sympathie (STENDHAL, Le Rouge et le Noir, 1830, p. 77). 2. Noter anti- comme équivalent de l'adj. hostile : à ce propos, où as-tu vu que je t'aie fait des anti-déclarations? Quand t'ai-je dit que je n'avais « pas d'amour pour toi »? (FLAUBERT, Correspondance, 1854, p. 57).
2. Anti- + subst. désignant des concepts esthétiques ou philos. :
anti-art, subst. masc.; (ce qui se produit) sous prétexte d'art, voir d'anti-art, de philosophie ou d'antiphilosophie (BRETON, Les Manifestes du Surréalisme, 1930, p. 92); le mauvais goût volontaire (des esthétiques du poster) doit être regardé comme un effort vers l'anti-art homologue de l'alittérature (Vie et lang., 11-69 ds GILB. 1971)
anti-musique, subst. fém.; après quatre ans, comment demander à la musique concrète, raisonnablement, de se définir comme une nouvelle musique ou comme une anti-musique? (P. SCHAEFFER, À la recherche d'une mus. concr., 1952, p. 115)
anti(-)nature(anti nature, anti-nature), subst. fém.; mais à côté de ce monde d'anti-nature, comme dit un ancien, la nature surgit pour elle (MICHELET, Journal, 1860, p. 582); ce qui fait le fonds de toutes les utopies sociales : la tyrannie, l'antinature, la mort de l'âme (FLAUBERT, Correspondance, 1865, p. 149); (cf. aussi GILB. 1971)
anti-univers, subst. masc.; l'esprit et la volonté, puissances de dissociation et de mort, venus d'on ne sait quel anti-univers (MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 49)
3. Anti- + subst. à valeur coll. :
anti-capital, subst. masc.; (les) deux grandes forces réelles du monde moderne sont le capital et l'anti-capital (J.-R. BLOCH, Destin du Siècle, 1931, p. 166)
anti-France, subst. fém.; si la France, par exemple, se mettant à marcher au rebours de son histoire, de sa nature, s'en va copier ce qu'on peut appeler l'Anti-France, l'Angleterre (MICHELET, Le Peuple, 1846, p. 319); se considérant comme un chevalier chrétien, armé pour la défense de l'Occident, il condamnait la lenteur que mettait le Général de Gaulle à liquider l'Anti-France (Escarpit, 1964, ds GILB. 1971)
4. Anti- + subst. désignant un type soc. :
anti-guerrier, subst. masc.; je crois que je suis un guerrier, et toi, que tu le veuilles ou non, tu es un anti-guerrier (ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 173)
Rem. 1. Il n'y a pas, en fr. mod., d'unités lex. formées sur le modèle d'antipape. Cf. cependant anti-roi : ,,là fut représenté un autre acte de mélodrame : le trône resta vide et l'anti-roi s'assit à côté`` (CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 643). 2. Noter antipartenaire où le sème « qui est opposé à ... » contenu dans le mot partenaire est ici exprimé par anti- : ,,il consentit à la demande de son antipartenaire`` (BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, 1825, p. 65).
MORPHOLOGIE
1. Modifications de la forme du préf.
a) Chute de i- devant voyelle. Ce phénomène qui existe pour les empr. en anti- (antarctique, antonomase) se retrouve pour quelques composés dont le 2e terme n'est pas autonome : antalgique, antonyme.
b) On ne saurait considérer qu'il y a une var. anté- du suff., le seul mot en anté- signifiant « qui est le contraire de » étant l'empr. antéchrist.
2. Composés soudés ou avec trait d'union. Lorsque les composés appartiennent à un type productif et sont monosém., la tendance est à la soudure, sans que ce soit une règle abs., ainsi que le montrent les relevés suiv. faits à partir du corpus littér. du TLF.
a) Composés signifiant « (remède) contre ... » :
b) Composés signifiant « qui est contre un système d'idées » et leurs dér. en -isme :
On remarquera que, pour les mots en -isme et en -iste en raison de la valeur des suff., la proportion de composés à trait d'union est faible, mais qu'inversement, pour les composés anti(-)catholique, anti(-)chrétien, et anti(-)classique dont les valeurs sém. sont plus nombreuses que pour les adj. en -iste, la proportion de composés avec trait d'union est plus grande.
c) Composés qui ont pour 2e terme des mots à initiale vocalique i- :
On constate alors que l'on met de préf. un trait d'union, sans que ce soit une règle absolue.
3. Rapp. de anti- avec d'autres préf.
a) Anti- et contre-. Ce ne sont pas des concurrents. Ils sont différents sur le plan sém. : antirévolutionnaire signifie « qui est hostile aux idées, aux principes de la révolution » ou « personne qui est contre les idées, les principes de la révolution »; contre-révolutionnaire signifie « qui combat la révolution », « personne qui combat la révolution »; contre-révolution signifie « mouvement politique qui combat la révolution », antirévolution signifierait « le contraire de la révolution ».
Tandis que contre- est formateur de subst. gén. à partir de verbes ou de subst. à valeur verbale (contre-attaquer, contre-expertise, etc.) — d'où la valeur sém. d'oppos. active —, anti- est fondamentalement formateur d'adj. à partir d'adj. ou de loc. adj. à partir de substantifs. On ne saurait dire contre-cancéreux, contre-dérapant ou antiattaquer.
Contre-choc est un subst. signifiant « choc en retour »; antichoc est d'abord en fonction d'adj. dans le syntagme ressort antichoc « (ressort) qui empêche les chocs en retour », dont peut être dérivé un subst. signifiant « ressort qui empêche les chocs en retour. » Cependant les aires de anti- et de contre- peuvent coïncider : antihistoire : ,,Il faudrait constituer patiemment une antihistoire de la philosophie`` (NIZAN, Les Chiens de garde, 1932, p. 214); noter aussi antifestival, antipropagande, antirapport ds GILB. 1971.
b) Anti- et pro-. Cette oppos. ne fonctionne que pour le sens « qui est hostile au système d'idées ou d'opinions » : anti-américain/ pro-américain, anticommuniste/procommuniste.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. Enq. ://. 2. Forme graph. — Pour la présence ou l'absence d'un trait d'union supra morphol. 2 et pour le genre et le nombre supra I B.
ÉTYMOL. ET HIST.
A.— Étymol.Ant(i)- a pour orig. le préf. gr. - « qui est en face », et p. ext. « qui est contraire, opposé ».
B.— Histoire
1. La formation de dér. en anti- a été favorisée par l'existence de nombreux empr. (XVIe et XVIIe s.).
a) Subst. Au XIIe s. : antidote; au XIIIe s. : antonomasie (1275); au XIVe s. : antiphrase (début du s.), antiphonie (1380); au XVIe s. : antistrophe (1532), antinomie (1546), antithèse (av. 1550), antiphysie (1553), antipathie (1555), antagonie (1593); au XVIIe s. : antichrèse (1603), antilogie (1623), antiptose (1644).
Subst. de l'animé : antipape (1320) et antéchrist (1085-1110) avec var. antichrist (1546), antipontife (1576).
b) Adj. Au XIVe s. : antidotaire (début du s.), antipode (1370-77), antarctique (1338); au XVIe s. : antichthone (1558), antagoniste (1575), antithétique (av. 1680), antiscien (FUR. 1690).
2. Les composés jusqu'à la deuxième moitié du XVIIIe s.
a) Vocab. relig. et pol. : antichrétien (1551), antiluthérien (1572), anticatholique (1624), antireligieux (1703).
b) Vocab. médical. Les composés sont rares : antispastique (av. 1478), antiscorbutique (1698).
A. REY ds Cah. Lexicol., vol. 12, 1968, p. 43 note que ,,le système admis et décrit par les auteurs de dictionnaires, au XVIIe siècle, reflète l'extinction (ou le ralentissement, ou simplement le refus) [des possibilités de formation] pour le morphème anti-.``
En effet les dict. de lang. n'enregistrent que les emprunts. On trouve cependant le Dict. de Th. Corneille, 1696, conçu comme un compl. du Dict. de l'Ac. des composés désignant des sectes relig. : antiadiaphoristes, antidicomariens; antichrétien et antichristianisme sont enregistrés pour la première fois dans un dict. ds FUR. 1701.
C'est à la nomenclature de Trév. 1732 qu'apparaissent les premiers composés de méd. : anthelix et antitenar (sic) pour l'anat., anti-hectique de Poterius pour les composés rel. aux médicaments.
Le contenu de l'art. que Trév. 1732 consacre au morphème anti- est significatif : ,,Anti. Cette éspèce de préposition se trouve dans plusieurs mots François, en deux significations différentes car elle signifie quelquefois ce qui est avant, comme antichambre, ce qui est avant la chambre, et pour lors elle vient du Latin ante, avant; quelquefois elle signifie ce qui est contraire, opposé, et pour lors elle vient du Grèc contrà, contre, comme antipode, celui qui a les piéds opposez aux notres. Cette préposition anti- souffre élision dans le même mot, lorsqu'elle est suivie d'une voyelle. Ainsi on dit (...) antarctique pour anti-arctique. Outre les mots formez de cette préposition, qui sont dans un usage commun, on en peut également former de nouveaux au besoin`` [avec, pour ex., antipindarique et Anti-Baillet formés sur le modèle Anti-Catones].
Le lexicographe a noté les empr. gr., l'existence du préf. issu du lat. ante-, une certaine disponibilité du préf. mais non les modèles qui sont productifs au XVIIIe s., — en dépit de la présence de tels composés à la nomenclature du dictionnaire. Il en va de même dans l'art. anti- de l'Encyclop. t. 1751.
3. Développement à partir de la deuxième moitié du XVIIIe s. de composés du type anti- + adj.
a) Vocab. pol., relig., etc. : antimonarchique (1714), anti-ministériel (1740), antinational (1752), antipatriotique (1768), anticonstitutionnel (1774), antiaméricain (1776), antiministérialiste (1779), anticivique (1789), etc.
b) Vocab. médical. C'est Trév. 1752 qui introduit massivement ce type de composés (plus d'une vingtaine), dont : antiapoplectique, antiarthritique, antidysentérique, antiépileptique, antifébriles, antiphtysique, antipyriques, antipyrétiques, antipyrotique, antispasmodique, antivénériens, etc.
4. Développement des composés dans le vocab. sc. et techn.
a) Anti- + adj. ou composés adj. à partir de subst. dans le domaine de l'industr. et de la technol. (au XIXe s.). Ce mouvement est reflété par le suppl. de 1877 de LITTRÉ où l'on trouve : anticombustible, antidéperditeur, antifermentescible, antifriction (au genre fém.) et par les mots relevés par DARM. 1877, pp. 245-46 : dentifrice anticarie, chaussure dite anticrotte (daté de 1823), composition dite anti-gluante (daté de 1832).
b) Composés définis sous II. Ce type est beaucoup moins productif. Au XVIIIe s. apparaissent des termes d'anat. et surtout de rhétorique. Au début du XXe s. apparaissent de nombreux termes de biol. (antienzyme, etc.). Vers 1960, apparaissent les termes de phys. nucléaire.
En concl., anti- est toujours en expansion. La compar. de l'éd. du Pt Lar. de 1948 et de celle de 1968, tir. C, fait apparaître, sur un total de 110 mots, pour 10 sorties de composés en anti-, 39 entrées nouvelles (cf. C. et J. DUBOIS, Introd. à la lexicogr., Paris, Larousse, 1971, p. 120).
BBG. — Appellations trompeuses. Vie Lang. 1971, n° 229, pp. 220-221 (composés). — AQUIST. 1966 (composé). — ARNAUD 1966 (composé). — BACH.-DEZ. 1882 (composés). — BADER-TH. 1962 (composé). — BARB.-CAD. 1963 (composés). — BARR. 1967 (composés). — BASTIN 1970 (composé). — BAULIG 1956 (composé). — Bible 1912 (composé). — BOUILLET 1859 (et composés). — BONV. 1969 (composés). — Canada 1930 (composés). — CHABAT t. 1 1875 (composés). — CHAMB. 1970 (composés). — CHARLES 1960 (composés). — CHESN. 1857 (composés). — CHEVRY (G.-R.). Le Lang. des techn. Déf. Lang. fr. 1969, n° 46, p. 22 (composé). — COLAS-CAB. 1968 (composés). — COMTE-PERN. 1963 (composé). — DAM.-PICH. Gloss. 1949 (et composé). — DARM. 1877, p. 245. — DELC. t. 1 1926 (composé). — DELORME 1962 (composés). — DLF 16e. — DUB. Pol. 1962, p. 49, 127, 130; pp. 146-148 (composés). — DUCH. 1967, § 66 (composés). — DUL. 1968 (composé). — DUVAL 1959 (et composés). — Électron. 1963-64 (composés). — FOULQ.-ST-JEAN 1962. — FRANCE 1907 (composé). — FRANCK 1875 (composé). — FREY 1925, p. 175 (et composés). — FROMH.-KING 1968 (composés). — GAGNON (M.), SMITH (S.). Le Vocab. de l'archit. en Fr. de 1500 à 1550. Cah. lexicol. 1971, n° 18, p. 98 (composé). — GALIANA Astronaut. 1963 (composés). — GALL. 1955, pp. 281-283. — GARNIER-DEL. 1961 [1958] (et composés). — GAY t. 1 1967 [1887] (composé). — GEORGE 1970 (composés). — GIRAUD 1956 (composés). GIRAUD-PAMART 1971 (composés). — GOBLOT 1920 (composés). — Gramm. t. 1 1789. — GRAND. 1962 (et composés). — GRUSS 1952 (composé). — GUILB. Aviat. 1965 (composés). — HÖFLER (M.). Une Source négligée de Landais et des compl. au Dict. de l'Ac. fr. Fr. mod. 1969, t. 37, n° 1, p. 36 (composé). — JOSSIER 1881 (composés). — LAL. 1968 (et composés). — LAMB. 1970 (composé). — LARCH. 1880 (composé). — Lar. comm. 1930 (composé). — Lar. méd. 1970 (et composés). — LEMEUNIER 1969 (composé). — LEP. 1948 (composé). — LITTRÉ-ROBIN 1865 (et composés). — MAR. Lex. 1933 (et composés). — MAR. Lex. 1961 [1951] (et composés). — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 36 (et composés). — Méd. 1966 (et composés). — Méd. Biol. t. 1 1970 (et composés). — MONT. 1967 (composé). — MORIER 1961 (composés). — MUSSET-LLORET 1964 (composés). — NEYRON 1970 (composés). — Nucl. 1964 (composés). — NYSTEN 1824 (et composés). — Pétrol. 1964 (composés). — PIÉRON 1963 (composés). — PIERREH. Suppl. 1926 (composé). — PIR. 1964 (composés). — PLAIS.-CAILL. 1958 (composés). — POIGNON 1967 (composé). — PRIVAT-FOC. 1870 (composés). — PROSCHWITZ 1962 (et composés). — PUJOL 1970 (composé). — QUEM. 2e s. t. 1 1970, pp. 3-4 (composés). — REY (A.). Un champ préf. : les mots fr. en anti-. Cah. Lexicol. 1968, t. 12, n° 1, pp. 37-57 (et composés). — REY-COTTEZ 1970, t. 38, pp. 353-357 (composés). — RHEIMS 1969 (composés). — RITTER (E.). Les Quatre dict. fr. Rem. lexicogr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 348. — RUNKEWITZ (W.). Zur Wortbildung in der französischen Pressesprache der Gegenwart. 1. Beitr. rom. Philol. 1967, t. 6, n° 2, pp. 358-359 (et composés). — Sc. 1962 (composés). — SCHMIDT (H.). Fr. vivant. Rech. lexicol. Praxis. 1968, t. 15, n° 4, p. 410 (composé); 1969, t. 16, n° 4, p. 431 (composé); 1971, t. 18, n° 3, p. 302 (composé). — SÉGUY 1967 (composés). — SIZ. 1968 (composés). — SPRINGH. 1962 (et composés). — THÉRIVE (A.). [...] antirattachiste, [...]. Nouv. litt. 1940, 6 avr. (composé). — UV.-CHAPMAN 1956 (composés). — VACHEK 1960 (composé). — VIEILL. 1970 (composés). — ZASTROW 1963 (composés).

1. anti-
Élément, du grec anti- « contre », exprimant l'opposition ou la protection contre. Ce préfixe, très productif, a plusieurs valeurs.
1 Avec des mots désignant des opinions, des systèmes de pensée, des attitudes et les personnes qui les manifestent (souvent caractérisés par les suffixes -isme, -iste), anti- signifie « hostilité (ou hostile) à »; « action (ou qui agit) contre ». Anticatholique, anticapitaliste (-isme), anticommuniste (-isme), anticolonialisme (-iste), anticonformiste, antidémocratique, antifascisme (-iste), antigaullisme (-iste), antihumaniste, anti-intellectuel, anti-impérialiste, antijudaïsme, antimarxisme (-iste), antinazi, antiparlementaire (-arisme), antipatriotisme, antiracisme (-iste), antisionisme (-iste), antistalinien. On forme dans la langue politique, le journalisme, la langue didactique, de très nombreux composés de ce genre. Exemples :
1 Il a parcouru cette trajectoire du « communisme anti-autoritaire » qui donne au marxisme son contrepoids, son contrepoint. Gustave Lefrançais poussait l'anti-autoritarisme jusqu'à refuser l'organisation anarchiste elle-même.
D. Desanti, Un socialiste français du dix-neuvième siècle, in le Monde, 12 avr. 1973.
2 Par ce terme « d'anti-chauvins », n'allez surtout pas croire que je veuille désigner quoi que ce soit de propice à diminuer, dans nos cœurs de patriotes, l'amour de la France et le respect de l'armée.
Alphonse Allais, Contes et chroniques, p. 235.
REM. Le composé anti-chauvinisme est plus courant.
3 (…) son mari, qui avait eu le tort de se faire peindre en capitaine de la Garde nationale de Montélimar, ce qui semblait indiquer au moins un penchant aux idées autoritaires et anti-égalitaires.
A. Robida, le Vingtième Siècle, p. 128.
4 Nous venons d'écouter brièvement, mais suffisamment, l'objection anti-évolutionniste basée sur la fixité apparente des formes vivantes actuelles.
Teilhard de Chardin, la Vision du passé, p. 175.
5 Le nom de famille et même le nom de baptême sont des symboles de particularisme antiprogressiste.
Jacques Perret, Bâtons dans les roues, p. 108.
6 (La philosophie de Comte provoqua) une réaction métaphysique et fut la cause involontaire mais efficace d'un réveil de la métaphysique spiritualiste et antirationaliste, d'une revanche de la connaissance religieuse sur la connaissance scientifique.
Roger Daval, Hist. des idées en France, p. 87.
7 De quels échecs de snobisme étaient faits l'apparente hauteur, l'anti-snobisme universellement admis de la princesse Sherbatoff (…)
Proust, Sodome et Gomorrhe, Pl., t. II, p. 1046.
REM. Le préfixe anti- se combine tout naturellement avec des termes à valeur péjorative, comme on le voit par les exemples où la péjoration est exprimée par le suffixe -ard. → Antidreyfusard.
7.1 C'étaient les sueurs horribles d'un brave homme de radical, antibondieusard, anticlérical, bon ouvrier de la laïcité (…)
M. Aymé, la Vouivre, p. 81.
Avec des mots désignant un groupe humain (caractérisé en général par les suffixes ethniques : -ais, -ien, etc.), anti- marque l'hostilité, la haine (opposé à pro-). Antiallemand, anti-bourgeois. Il s'emploie aussi devant des adjectifs et des noms désignant une classe sociale, une catégorie de personnes. || « (…) une politique anti-anglo-saxonne » (le Nouvel Obs., 29 sept. 1975).
2 Avec des adjectifs ou même des noms désignant des phénomènes, des processus ou des objets, anti- donne des adjectifs signifiant « qui s'oppose à…, lutte contre les effets de…, est destiné à détruire (qqch.) ». Ces mots didactiques sont très nombreux en médecine, science, technologie. Antiatomique, antibactérien, antibrouillage, antibrouillard, anticancéreux, anticellulite, antichar, antichoc, antidrogue, antirouille. — On peut signaler aussi « produits anti-corrosion » (Bateaux, no 100, p. 6), antifatigue (« médicaments antifatigue », publicités), « une enceinte antirésonnante » (Revue du Son, no 160, p. 355), « le dispositif antisurcharge » (Revue du Son, no 160, p. 358).
REM. Les formations normales anti- + adjectif sont concurrencées en français contemporain par des adjectifs formés d'un nom précédé par anti- (antichar, antichoc…). Ces adjectifs sont en principe invariables : des produits antirouille.
8 Hubert Peyralout émergea du sous-sol, surchargé de soufflets à poudre antidoryphorique.
René Fallet, le Triporteur, p. 14.
9 Nouveau système de coffre-forts, troncs et coffrets (incrochetable et anti-explosif par la dynamite)…
A. Scholl, in J.-C. Carrière, Humour 1900, p. 161, (in D. D. L., II, 14).
10 (…) un polythène (…) peut s'oxyder, et (…) on peut empêcher cette oxydation par l'incorporation (…) d'antioxygènes efficaces.
Jean Vène, les Plastiques, p. 107.
3 Avec des mots scientifiques, anti- signifie parfois « qui possède les caractères opposés, inverses ». Antimatière, antiparticule, antiproton.
11 On distingue parmi les « dunes » : les « dunes » proprement dites dont la crête progresse lentement vers l'aval, et les « antidunes » dont la crête progresse lentement vers l'amont.
Jean Larras, l'Hydraulique, p. 94.
Dans des créations d'auteurs sur le modèle des composés scientifiques :
11.1 Si vous n'êtes pythagoricien d'un moment, éclairant à la fois le haut et le bas et pour ainsi parler l'anti-terre et l'autre côté de la lune, vous n'êtes rien pour vous-même.
Alain, les Idées et les Âges, in les Passions et la Sagesse, Pl., p. 30.
12 Ce Moi ou Même ne peut donc ressembler à rien; il est l'anticosme, l'antinorme de tout, ou plutôt de quoi que ce soit.
Valéry, Cahiers, t. II, Pl., p. 323.
4 Avec des mots abstraits (adjectifs et noms), anti- signifie parfois « qui est exactement l'inverse de (dans la même catégorie de choses) ». Antiévangélique, antihéros.
REM. Ce genre d'emploi est souvent ambigu, à cause de la possibilité du sens 1. (« qui agit contre »); anti- est ici un équivalent renforcé de non-.
13 Il y a déjà longtemps que Duchamp a inventé les « ready made » : je ne trouve aucune originalité à ceux qui pullulent aujourd'hui. À quelques exceptions près, l'anti-art m'intéresse peu.
S. de Beauvoir, Tout compte fait, p. 230.
14 Le court métrage est donc, d'une certaine manière, utile au cinéma. Mais comme les anticorps à la médecine. Car si c'est toujours du cinéma, c'est d'abord parce que c'est de l'anticinéma.
J.-L. Godard, Jean-Luc Godard, in Coll. des cahiers du cinéma, p. 185.
15 Même une anticulture porte l'empreinte de son époque : nier la culture existante, en prendre le contre-pied, c'est encore se définir par rapport à elle.
Roger Garaudy, Parole d'homme, p. 40.
16 Bien compris, l'« anti-hasard » néo-lamarckien n'est pas la simple négation, mais au contraire il se présente comme l'utilisation du hasard darwinien.
Teilhard de Chardin, le Phénomène humain, p. 163.
17 (…) ce mendiant trop exaucé de la plus antilittéraire popularité.
Léon Bloy, le Désespéré, p. 94.
18 Vous me parlez en Français bien élevé. Et le Français, après le Chinois, n'est-il pas l'animal le plus antimétaphysique ?
Saint-John Perse, André Gide, Œ. compl., Pl., p. 478.
19 (…) des vertus si anciennes, si bien dissimulées, si orgueilleuses, si pudiques, si anti-modernes, qu'un étranger, par sa seule présence, les met en fuite.
Paul Morand, Champions du monde, in Dupré.
20 L'abstraction, la préciosité, la soufflure, l'antiréalisme (pour ne point dire : le factice) ne sauraient être poussés plus loin.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 820.
21 (…) comprenant ce que son attitude avait d'antiréglementaire il (Bézuquet) changea de ton (…)
Alphonse Daudet, Tartarin sur les Alpes, 1885, in T. L. F.
22 Vous avez tous un timbre particulier de voix, ou un ton, un style qui émane de l'ensemble de votre personnalité et d'après lequel on vous reconnaît (…) Anti-robots, piliers sonores du temple de l'humanisme.
Paul Guth, Lettre ouverte aux idoles, p. 107.
23 Cette antistar est l'un des plus grands chefs (d'orchestre) de ce temps : Karl Böhm.
L'Express, 9 oct. 1972.
24 Tous les poncifs de l'antithéâtre sont passés à la moulinette : happenings, improvisations collectives, discours sur l'absurdité du langage (…)
L'Express, 4 déc. 1972.
REM. Le principe général est d'écrire le composé sans trait d'union lorsque le second élément commence par une consonne. Cependant, la plupart des composés en anti + voyelle étant bien intégrés, ils s'écrivent aussi sans trait d'union (antiaérien, etc.); la seule exception étant la lettre i (anti-intellectuel). Les composés adjectifs formés sur une base substantive, en revanche, ont tendance à s'écrire aussi avec le trait d'union. On notera les flottements de l'usage courant dans les exemples cités ci-dessus, qui respectent les graphies originelles.
CONTR. Pro-.
————————
2. anti-
Élément, du lat. anti-, en composition pour ante « avant ». → Anté-. Ex. : antidate, antichambre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ANTI- — is an American record label founded in 1999 as a sister label of Epitaph Records. While Epitaph s focus is mostly on punk rock, ANTI has a more diverse roster, ranging from hip hop (Blackalicious), reggae (Buju Banton), comedy (Eddie Izzard),… …   Wikipedia

  • ANTI- — Création 1999 Siège social …   Wikipédia en Français

  • anti-g — [ ɑ̃tiʒe ] adj. inv. • 1956; abrév. de antigravitationnel ♦ Antigravitationnel. Combinaison spatiale anti g. ● anti g adjectif invariable Se dit d une combinaison destinée à combattre les effets d une pesanteur accrue par application d une… …   Encyclopédie Universelle

  • anti — Element de compunere însemnând împotrivă , în contră , opus , care serveşte la formarea unor substantive şi adjective. – Din fr. anti . Trimis de ana zecheru, 27.10.2004. Sursa: DEX 98  ANTI Element prim de compunere savantă cu semnificaţia… …   Dicționar Român

  • Anti — may refer to:* [Anti] , Nicholas Berger, Son of Gary Berger. * Anti (mythology), was the ferryman who carried Isis to Set s island in Egyptian mythology. * Anti, or Campa, a tribe of South American Indians. * ANTI Contemporary Art Festival, a… …   Wikipedia

  • Anti-UK — Saltar a navegación, búsqueda «Anti UK» Canción de The Exploited Álbum Death Before Dishonour Publicación 1987 …   Wikipedia Español

  • anti- — [æntɪ ǁ æntɪ, æntaɪ] prefix opposed to or against something: • the anti business climate of the 1960s and 1970s • The bill is anti consumer and anti competitive. * * * anti UK US /ænti / US  /æntɑɪ/ prefix ► opposed to or against something: »Even …   Financial and business terms

  • anti- — pref. Elemento que indica oposição (ex.: antialérgico, anticristão).   ‣ Etimologia: grego anti, em face de, do lado oposto   • Nota: É seguido de hífen quando o segundo elemento começa por h, i, r ou s (ex.: anti higiênico, anti infeccioso, anti …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Anti — ist: αντί, eine griechische Präposition und Vorsilbe mit der Bedeutung ‚gegen‘ oder ‚anstelle von‘, siehe Liste griechischer Präfixe ein US amerikanisches Independent Label, siehe ANTI Records eine altägyptische Gottheit, siehe Nemti eine… …   Deutsch Wikipedia

  • anti — as a stand alone word, attested from 1788 (n.), originally in reference to the anti federalists in U.S. politics (in the 1830s, of the Anti Masonic party); as an adjetive, from 1857. From ANTI (Cf. anti ) in various usages …   Etymology dictionary

  • anti- — element meaning against, opposed to, opposite of, instead, from O.Fr. anti and directly from L. anti from Gk. anti against, opposite, instead of, also used as a prefix, from PIE *anti against, also in front of (see ANTE (Cf. ante)). It appears in …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.